Chalet enneigé dans la montagne

Un toit qui dépasse de la couche de neige matinale, une bougie qui jaunit la poudreuse du crépuscule… Posséder un chalet ou une maison en bois à la montagne a un charme inestimable mais demande de l’entretien pour rester intact ou du moins en bon état.

Préparer le terrain

Avant d’entreprendre tout nettoyage de votre chalet, il est primordial d’attendre que la météo soit clémente pendant une petite semaine et que le bois ne soit pas imbibé d’eau (idéalement moins de 20%) au départ. Il sera plus difficile de trouver le moment le plus approprié si vous avez fait construire une maison en bois dans l’Ain qu’en pleine zone urbaine, où l’humidité est généralement moindre.

Les trois gestes indispensables

En montagne, la saison la plus critique pour une maison en bois sera l’hiver, avec la neige, le gel et le froid. C’est pourquoi chaque année au moins, il vous faudra procéder à ces trois étapes pour conserver l’éclat de votre chalet en bois :

  • Le ponçage : c’est la première chose à faire pour entamer le nettoyage du bois extérieur. La solution la plus économique pour poncer efficacement est d’acheter du papier de verre.

Dans certains cas, vous aurez besoin de dégraisser le bois : utilisez pour cela un peu de white spirit !

  • La protection : très courante dans l’entretien du bois extérieur, la lasure garantit une couche de protection pour l’hiver. La quantité de lasure nécessaire sera proportionnelle à la surface à couvrir, sachant qu’il faudra appliquer trois couches ; elle s’achète sous la même forme que la peinture, en pots.
  • La peinture : cette étape est facultative mais recommandée. Grâce à des peintures conçues pour l’extérieur et pour résister à l’humidité, votre chalet sera naturellement protégé des intempéries et ne s’écaillera pas aussi vite que sans peinture !

Avec quel bois construire sa maison ?

Si vous n’avez pas encore acheté votre terrain en Haute-Savoie, dans le Massif Central ou dans les Vosges, vous êtes sûrement en pleine réflexion sur le type de bois à choisir pour faire construire votre futur chalet. Généralement, vous serez conseillé par le professionnel chargé de votre projet, mais cela ne coûte rien de s’informer avant !

Déjà, le mieux d’un point vue environnemental est de privilégier un bois local (origine française) ; 4 types de bois sont majoritaires en France : le chêne, le douglas, l’épicéa et d’autres espèces de pins.

Les plus économiques sont les pins et l’épicéa, c’est pour cette raison qu’ils sont le plus souvent utilisés pour constituer l’ossature des maisons.

Le chêne en revanche sera davantage utilisé pour les intérieurs et notamment pour un usage qui requiert moins de matière première : en effet, le chêne est plus cher, jusqu’à deux fois plus que le pin !

***

Demandez conseil à votre constructeur qui ne vous préconisera pas le même matériau selon que vous habitez dans l’Ain (https://www.maisons-artis.com/constructeur-01.html), au bord de la mer, dans une région sèche ou au contraire très humide.